Interdit au Public

Vente privée bricolage : Interdit au Public se fait sa place

Rédigé par pour BVP 1 commentaire

Encore inconnue il y a 5 ans, la jeune pousse française Interdit au Public s'est fait une place aux côtés des acteurs historiques de la vente privée de matériel de bricolage, outillage de jardin et équipement électroménager. Mieux encore, ses parts de marché ne cessent de grimper face aux deux leaders que sont Brico Privé et Batiwiz... Mais quel est donc son secret ?

La maîtrise des achats comme facteur clé de succès

Dès ses débuts en 2015, la SAS gérée par l'entrepreneur Guillaume BINET s'est penchée sur un élément fondamental pour assurer son succès : les achats. Grâce à une équipe d'acheteurs spécialisés, elle est en mesure de dénicher régulièrement des articles de marque issus de surstocks ou invendus à des tarifs avantageux. C'est ce qui lui permet de les commercialiser ensuite avec des rabais pouvant atteindre ponctuellement jusqu'à -80% par rapport aux prix publics.

La politique, c'est donc le 100% neuf (jamais de reconditionné), de marque reconnue et sous garantie fabricant. Une approche rassurante là où certains concurrents se sont régulièrement pris les pieds dans le tapis ces dernières années... Difficile en effet d'assurer le SAV pour des articles importés directement de Chine, parfois sans contrôle réglementaire, et sans interlocuteur pour un remplacement ou une reprise. Nombreux ont été les clients à remonter des abus de ce type, laissant une brèche stratégique béante pour Interdit au Public.

Logo d'Interdit au Public
Le logo de l'enseigne annonce la couleur : c'est interdit au public !

Une approche marketing tournée vers la transparence

Si la société propose ainsi un catalogue d'articles qualitatifs, elle a d'autres atouts à faire valoir face aux leaders sur le déclin. Sa stratégie de communication et marketing mérite notamment un coup de projecteur. Dans un secteur (le bricolage / jardinage) où le moindre matériel est souvent caractérisé à tort de « professionnel », Interdit au Public se contente volontiers d'une liste de caractéristiques. Une objectivité là encore rassurante pour les bricoleurs et jardiniers aguerris qui n'ont pas la sensation de se faire avoir avant même d'avoir passé commande.

Des avantages clients valorisants

Parce qu'Interdit au Public a compris qu'un succès en matière de business se construisait avec une base client solide, elle a mis en place une stratégie de fidélisation tournée vers le long terme. Un système de parrainage permet ainsi aux membres inscrits de gagner des bons d'achat de 10€ qu'ils peuvent utiliser pour réduire le solde de leurs propres commandes. Un système d'incentive classique dans la vente privée mais que d'autres ont abandonné depuis plusieurs années dans l'optique de mieux maîtriser leurs marges.

Le client bénéficie par ailleurs d'un délai de rétractation « satisfait ou remboursé » de 60 jours (à réception du colis) alors que la réglementation française en impose « seulement » 14. Ce genre de signes ne trompent pas et ont permis à la SAS de faire exploser sa base clients et son Chiffre d'Affaires. Un exemple d'e-commerce de niche que l'on pourrait facilement qualifier de success-story... alors que le meilleur est encore à venir !

1 commentaire

#1  - a dit :

Interdit au public est surtout à fuir. J'ai 2 commandes en litige depuis le mois de mai pour un montant total de presque 900€.
Appels, mails, lettres recommandées, rien n'y fait. Je soupçonne une liquidation judiciaire qui ne devrait pas tarder !
Donc, surtout ne commandez rien chez eux.

Répondre

Rédiger un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot z4lic83 ?