Marché-Privé

Marché-Privé lève 1,5 million d'euros pour s'ouvrir à l'international

Rédigé par pour BVP 3 commentaires

Les grandes marques de luxe et de mode sont au coeur du système des ventes privées en ligne. Une société Normande parvient toutefois à s'y développer en adoptant une démarche entièrement tournée vers le local. Et pour Marché-Privé, les perspectives sont excellentes !

Les levées de fond se poursuivent dans l'univers de la vente privée en ligne. Après Bébé Boutik il y a quelques jours, c'est la marketplace locale Marché-Privé qui vient de lever 1,5 M€ afin de soutenir son développement en France mais aussi à l'international.

Cette fois-ci, point de Business Angel ou de « capital risqueur » mais un tour de table auprès des investisseurs historiques de la structure Diéppoise. Xavier Sartoris (Abysse Corp.), NFactory (un incubateur et accélérateur de start-ups) et Crédit Agricole sont ainsi de la partie.

Une ouverture à l'international

Il faut dire que les résultats en régions Normandie, Parisienne et Bretagne (son secteur actuel) sont très encourageants. C'est donc tout naturellement qu'ils ont accepté de suivre Victor Gobourg dans un test d'ouverture à l'export grandeur nature. Le PDG précise ainsi :

Nous voulons tester une ville francophone limitrophe de la France, afin de commencer plus facilement notre développement à l’export.

Suite à des contacts avec DHL, nous avons entrevu un fort potentiel de croissance à l’export. Mais nous allons y aller « step-by-step », une méthode prudente essentielle pour les start-up qui veulent consolider leur développement.

L'objectif est également de développer son modèle de marketplace locale dans une dizaine de grandes villes françaises parmi lesquelles Nantes, Bordeaux ou Lyon. Pour ce faire, l'entreprise va recruter une trentaine de collaborateurs sur des postes essentiellement commerciaux, doublant ainsi son nombre d'effectifs (autour de 60).

« On est dans le bon time-to-market »

Victor Gobourg est conscient que pour asseoir ses ambitions et s'établir en tant que marque nationale voire européenne, l'outil doit évoluer. Cela va notamment passer par une simplification de l'expérience et du parcours client. Son objectif est sans ambiguïté :

Avec notre nouvelle offre, les clients pourront acheter chez plusieurs commerçants et payer en une seule fois. L’objectif est de recréer un véritable parcours du client, comme dans une rue commerçante, où l’on peut entrer par la porte, ici virtuelle, de chaque boutique. Le tout sans mise en concurrence.

En y ajoutant une livraison à domicile dans l'heure et une interface léchée, Marché-Privé a de sérieux atouts pour transposer le succès des Foodora, Deliveroo et autres Uber Eats en dehors de la restauration. Il pourrait réconcilier les commerces de proximité, souvent en difficulté, avec l'e-commerce moderne. Et ainsi redonner un peu de vie à des centres-villes parfois désertés au profit des grandes surfaces et centres commerciaux.

3 commentaires

#1  - a attribué une note de 5/5 et a dit :

Belle aventure que celle de ces normands, je suis leur évolution depuis plusieurs années et suis ravi qu'elle prenne une telle tournure. Foncez, vous avez tous les atouts pour réussir !

Répondre
#2  - a dit :

Ca donne envie un business bien rodé comme ça. Mais il est important de trouver des partenaires de qualité dans une optique de longévité, un manque de rigueur à ce niveau et tout peut capoter rapidement :/

Répondre
#3  - a attribué une note de 2/5 et a dit :

L'idée est bonne mais ça manque franchement d'offres. Quand je sélectionne Nantes dans la liste des villes, j'ai des offres pour Orléans, Rouen et la région parisienne mais rien à Nantes ni dans les Pays de la loire... Si vous n'êtes pas capables de vous implanter dans une ville ne faites pas croire que c'est le cas, c'est limite trompeur ! Quelle déception !

Répondre

Rédiger un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot pwnv ?