Confinement et ecommerce

E-commerce : comment préparer Noël en période de confinement ?

Rédigé par pour BVP Aucun commentaire

Le 28 octobre dernier, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la mise en oeuvre d'un second confinement sur l'ensemble du territoire. Cette période morose est marquée par la crise sanitaire du COVID-19 et aura, on s'en doute, des répercussions directes sur l'économie Française. La fermeture des établissements non essentiels ayant été actée, de nombreux Français vont se rabattre sur l'e-commerce pour réaliser leurs achats. 

Pour autant, les enseignes d'e-commerce vont faire face à des difficultés propres à la période de reconfinement. Ainsi, les boutiques en ligne vont devoir gérer les retards de livraison, les potentiels problèmes liées à leurs fournisseurs ou encore la réduction du budget des ménages (malgré le Black Friday et les fêtes de fin d'année à venir). Dans ce texte, nous vous proposons un tour d'horizon des difficultés que pourraient subir les sites d'e-commerce.

Les retards de livraison, un casse-tête à l'approche de Noël

La livraison dans l'e-commerce, c'est le nerf de la guerre. Lorsqu'un client achète un produit sur un site, il a déjà payé et il a hâte de recevoir l'objet qu'il a commandé. Des retards liés à cette période de confinement pourraient venir perturber l'activité avec, à la clé, des retours clients négatifs. Même si les retards ne dépendent pas directement de chaque site, leurs conséquences impacteront bien leurs clients respectifs.

En effet, un client qui attend trop longtemps son colis a de fortes chances d'être mécontent et de le faire savoir autour de lui. Afin d'éviter cela, il est impératif de prévenir les clients de potentiels retards sur leurs commandes, à fortiori si la fenêtre de Noël n'est pas tenable. Une communication claire et transparente évitera certaines dérives, à commencer par les pluies de commentaires négatifs sur les plateformes spécialisées et autres annuaires e-commerce

La gestion des stocks, un enjeu primordial en période de confinement

Lors du confinement, la problématique de la gestion des stocks est d'autant plus importante que certains paramètres sont à reconsidérer. Plusieurs cas de figure peuvent mettre en difficulté les professionnels. Si de nombreux consommateurs commandent en ligne, il peut être difficile de faire face à cette hausse d'activité soudaine. Or, si les ruptures de stock sont compréhensibles en période de confinement, elles le seront moins en période de fêtes alors que de nombreux Français préparent leurs cadeaux pour leurs proches.

Outre l'afflux de nouveaux acheteurs, des fournisseurs vont avoir du mal à se réapprovisionner sur certaines familles produits tandis que les livraisons depuis les usines et entrepôts des fabricants pourraient s'allonger en raison se restrictions dans les pays voisins, voire directement en Chine et en Asie. Cette gestion des flux peut vite devenir un véritable casse-tête en engendrer soucis sur sur l'organisation interne d'e-commerçants aux processus d'achat pourtant bien rodés. Il conviendra ainsi d'anticiper les retards et ruptures de stocks en se rapprochant des fournisseurs dès le mois de novembre.

Confinement et Noël, quid du budget ?

Dans cette période de confinement, la consommation des ménages risque de se réduire significativement comme cela avait été le cas lors du premier confinement en mars dernier : le Conseil d'Analyse Économique, ou CAE, a montré que la consommation des ménages français avait baissé de 6,3 % sur la période du premier confinement. Les spécialistes de la vente privée comme les e-commerçants classiques pourraient subir à nouveau de plein fouet ce recul de la consommation.

Dans cette logique de rétraction de la consommation, l'INSEE a dans le même temps annoncé que la conjoncture actuelle allait entraîner une baisse d'un point du pouvoir d'achat des ménages. Ces annonces ne sont pas de bon augure pour les petits e-commerçants. Alors que le Black Friday est censé rebooster les ventes et que Noël se prépare déjà dans de nombreux ménages, il n'est pas sûr que cette fin d'année soit aussi profitable à l'économie en ligne que les précédentes.

Rédiger un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot n63lgsz ?